Périnée, se préparer à l’accouchement

Périnée pendant l’accouchement

L’accouchement est un événement hors du commun pour le périnée. Ses faisceaux musculaires subissent une distension lors du passage de la tête de bébé. L’exercice est d’autant plus éprouvant lorsque le bébé est gros et l’expulsion est longue. En France, plus d’un tiers des accouchements s’accompagnent d’une épisiotomie. Il s’agit d’une incision de quelques centimètres au niveau de la vulve sur la paroi vaginale et sur les muscles du périnée pour prévenir des déchirures. Selon  le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français cette pratique fragiliserait le périnée pendant les 3 mois suivant l’accouchement.

Préparer son périnée à l’accouchement

Est-il possible de réduire le risque d’épisiotomie et de déchirure pendant l’accouchement? La réponse est oui. Le périnée est composé de muscles striés (voir l’anatomie) qu’on peut étirer et assouplir. Si un jour vous voulez faire un grand écart, vous vous étirez tous les jours pour y arriver. On peut dire que l’accouchement est une sorte de grand écart pour le périnée. La logique est simple: pour ne pas se blesser, il faut faire des étirements! Comment procéder? Il suffit de s’allonger et d’introduire son pouce dans le vagin. L’image ci-dessous illustre les directions dans lesquelles il faut orienter le mouvement d’étirement. Les lignes rouges signifient qu’il faut éviter d’étirer le périnée vers le haut et sur les côtés, car cet endroit correspond aux os iliaques. Le geste doit plutôt être orienté vers le bas, dans la direction du centre tendineux du périnée et de l’anus. Cette zone n’est pas délimitée par les os du bassin et l’étirement sera efficace. Il est possible d’appliquer quelques gouttes d’huile de massage (d’amande, de pépin de raisin…) pour assouplir d’avantage son périnée.

Perinee_etirement1

Étirement du périnée

Votre partenaire peut également le faire pour vous, en introduisant un, deux… quatre doigts. Certains couples expérimentent le fisting qui consiste à introduire le poing entier ! Cette pratique, considérée comme extrême,  peut en réalité être vue comme une étape avancée de préparation de son périnée à l’accouchement. Les gestes d’étirement peuvent être accompagnés de mouvements de massage des parois vaginales et/ou de stimulation de zones érogènes du vagin. Pendant ce moment conçu comme celui de plaisir et d’intimité en couple , la femme apprend à se détendre pour laisser pénétrer un volume plus ou moins important. C’est un acquis très utile pour garder son périnée détendu lors du passage du bébé. L’étirement des muscles du périnée permet de développer leur souplesse. Il ne doit pas être confondu avec les exercices de musculation du périnée qui permettent de maintenir sa tonicité! L’étirement et la musculation sont des pratiques complémentaires pour maintenir son périnée en forme avant et après l’accouchement et le préserver pendant cet acte.