Exercices de Kegel-3-etapesTrois étapes de la méthode de Kegel

La méthode de rééducation périnéale originale, pratiquée par Dr. Kegel comporte 3 étapes.

1.    Examen  extérieur

« La première étape est un examen externe du patient en décubitus dorsal[1]  avec les jambes pliées au niveau des genoux. » Dr Kegel  examina d’abord la capacité de la  patiente à serrer la partie superficielle des muscles du périnée – l’anus et le muscle bulbo-caverneux (cf. l’anatomie du périnée)

2. Toucher vaginal

Il consiste en l’introduction dans le vagin de l’index et du majeur. L’examen a un double objectif. Dans un deuxième temps, il permet d’évaluer l’état des faisceaux musculaires du périnée se situant plus en profondeur (les faisceaux du releveur de l’anus en particulier, cf. l’anatomie du périnée). Dans un deuxième temps, le médecin vérifie que la patiente est en mesure d’identifier la bonne commande permettant de contracter les muscles du plancher pelvien.  La patiente devait être capable de différencier la partie superficielle du périnée (le muscle bulbo-caverneux, le sphincter vaginal)  et le groupe des muscles composant le releveur de l’anus, sans solliciter d’autres muscles (les abdominaux, les fesses, les cuisses, etc.). L’effort devait être fait sans pousser, l’erreur commise souvent par les débutantes qui ont tendance à retenir le souffle, en créant ainsi une pression inutile, voire, dangereuse, du diaphragme thoracique sur le périnée.

3. Exercices de Kegel avec un retour instantané (bio-beedback)

Après l’examen, Dr Kegel passa à la troisième phase : « après  5-10 contractions musculaires périnéales correctes, insérez le périnéomètre. Ainsi, le médecin et la patiente  peuvent observer l’aiguille du manomètre, notant les résultats des efforts » [2]. Dans une série d’articles, Kegel souligne que l’introduction de l’appareil permettant un retour instantané sur du travail des muscles périnéaux   constitue la troisième et la plus importante étape du programme de rééducation périnéale élaborée par le Dr Kegel.
Le périnéomètre de Kegel fût le premier accessoire de biofeedback permettant d’évaluer objectivement la force des muscles du plancher pelvien. L’accessoire a été conçu pour l’utilisation dans un cabinet médical et aussi pour l’utilisation individuelle par les patientes, chez elles, en toute autonomie.

Notes:
[1] Ce terme désigne la position allongée de la patiente sur le fauteuil d’examen gynécologique
[2] Kegel A. Early Genital Relaxation: New technic of diagnosis and nonsurgical treatment. Obstet & Gynec, November, 1956, 8:5, p. 546.
[3] Kegel a inventé  cet accessoire pour mesurer la force des contractions des muscles du périnée